Marché des matières premières

Energie : la consolidation s’accélère

Publié à l’origine sur la Bourse au quotidien.fr

La tendance est à la concentration chez les énergéticiens. Dernièrement, de nombreux producteurs ont choisi de renoncer à leur indépendance, en cédant aux offres des mastodontes du secteur. Pour nous, investisseurs, c’est le moment idéal pour devenir actionnaires de ces entreprises pleines de potentiel et souvent décotées. Après Neoen (EPA:) et Opdenergy, quelles seront les prochaines candidates au rachat ?

Ces dernières semaines, les OPA ne cessent de s’accélérer tous secteurs confondus.

En France, un mouvement de concentration est en cours sur les entreprises de services numériques (ESN), comme on a pu le voir avec la prime obtenue par les actionnaires de Micropole.

Tandis que les rachats se multiplient, les sociétés cibles, elles, se font de plus en plus rares.

Energie : de bonnes affaires se profilent
Dernièrement, dans les énergies renouvelables, le canadien Brookfield a lancé une OPA sur Neoen.

Par extension, dans ce compartiment, ce rachat met en lumière le caractère opéable de certaines sociétés. Je pense par exemple à Voltalia, dont je parlais à la fin de cet article.

Toujours dans les énergies renouvelables, La Française de l’Energie a attiré mon attention.

J’en avais déjà parlé il y a quasiment un an jour pour jour, après le rachat de l’homologue espagnol Opdenergy.

Et en ce mois de juin, j’ai toujours la valeur à l’œil. Sous les 50 € à l’été 2023, (cf. ellipse orange et seuil en pointillés noirs ci-dessous) …

Energie : la consolidation s’accélère

…elle est depuis retombée 15 € plus bas.

Toujours dans cette thématique du secteur énergétique, on voit aussi une certaine ébullition dans les parapétrolières.

En fin d’année dernière, Exxon Mobil (NYSE:) s’offrait par exemple Pioneer Natural Resources pour près de 60 Mds$. Plus récemment, fin mai, c’est cette fois ConocoPhillips (NYSE:), le numéro trois américain du pétrole, qui jetait son dévolu sur Marathon Oil pour environ 20 Mds$.

Pas plus tard qu’hier, l’entreprise de forage pétrolier Noble Corp annonçait le rachat de Diamond Offshore Drilling pour 1,6 Md$.

Si je préfère en général me concentrer sur le marché français, j’ai recommandé à deux reprises une action étrangère justement en plein dans cette thématique dans La Bourse Au Quotidien Pro et dans Agora Trading Lab.

Il faut dire que dans l’Hexagone, la prime de risque a augmenté d’un cran depuis la dissolution de l’Assemblée nationale dimanche soir par Emmanuel Macron. Notre président tiendra d’ailleurs une conférence de presse cet après-midi ; et selon certaines rumeurs, en cas de nouveau revers électoral lors des prochaines législatives, une démission de sa part serait possible.

Pour en revenir à l’aspect boursier et à mon action en question, elle me semble idéalement placée pour profiter de cette tendance, sachant que le pétrole a amorcé un rebond depuis la fin de semaine dernière.

Cerise sur le gâteau, elle possède un actionnaire de référence de renom qui n’a eu de cesse de se renforcer au capital dernièrement…

This post was originally published on INVESTING MARCHES