Politique Générale

Le Ministre Maxime Balalou réagit aux préoccupations de l’heure


Le Ministre Maxime Balalou réagit aux préoccupations de l’heure

Le Ministre Maxime Balalou revient sur la situation préoccupante du mandat d’arrêt international délivré par la Cour Pénal Spéciale(CPS) contre l’ancien président François Bozizé Yangouvonda, exilé en Guinée Bissau qui a fait couler de l’encre sur le plan national et international.
 
Il rassure l’opinion nationale et internationale que le gouvernement traite ce dossier avec beaucoup de délicatesse et vigilance afin de préserver la paix nationale. En effet, c’est un fait confidentiel qui relève de la compétence de la justice.
 
« Je ne me prononce pas sur la décision de justice et je tiens à rappeler que le gouvernement s’attache à la paix, nous travaillons pour la paix dans notre pays et dans la sous-région. Nous ne voulons pas que cette situation puisse être instrumentalisée qui consisterait à une déstabilisation. », A-t-il martelé.
 
Le Ministre Balalou a fait un tour d’horizon sur les activités que le gouvernement a lancées le 03 mai en marge de la célébration de la fête de travail au cours desquelles le président de la République ainsi que les membres du gouvernement ont honoré de leur présence soutenant les activités du mois de mai baptisé le mois de travail, facteur de développement de la République Centrafricaine.
 
Il convient de noter que ce moment a réuni plus d’une trentaine des professionnels de médias, ce qui a permis au membre du gouvernement d’apporter des réponses aux questions sur les situations préoccupantes de l’heure.
 

This post was originally published on AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui