Politique Générale

Ouverture de la 1ere session ordinaire du Conseil Economique Social et Environnemental de l’année 2024


Ouverture de la 1ere session ordinaire  du Conseil Economique  Social et Environnemental de l’année 2024

L’objectif de cette session ordinaire est de permettre le renforcement de capacités des membres de cette institution sur les problématiques modernes et actuelles à caractère social d’une part et d’autre part l’examen du projet de loi portant code de la famille renvoyé par l’Assemblée Nationale en vue de recueillir l’avis préalable de cette institution.
 
Le Président du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), Alfred Taïnga Poloko, a indiqué qu’en plus de ces conférences axées sur cinq thématiques, deux tables rondes sont inscrites à l’agenda des travaux à savoir : la prise en charge et l’accompagnement socio-médical des personnels de 3ème âge et la refondation du système éducatif, formation, et développement.
 
« En outre, conformément aux dispositions de l’article15  de la loi n0 17.007 du 15 février 2017, portant organisation et fonctionnement du Conseil Economique et Social, il sera procédé le vendredi 16 février 2024, au renouvellement annuel du bureau de notre institution » a soutenu, Alfred Taïnga Poloko.
 
Selon lui, la mise à la disposition par le gouvernement d’un terrain de 4 hectares sur le site réservé aux institutions de la République au pk26 route de Boali  vient à point nommé, car cela permettra de poursuivre les négociations avec les partenaires.
 
« L’heureuse coïncidence avec l’arrivée du projet  de la loi sur la famille permettra aux conseillers de convoquer notre modèle sociale au tour des valeurs cardinales qui sont en adéquation avec nos cultures, et celles qui peuvent, toute proportion gardée, être tirées  de la modernité ou de ce qu’on  qualifie abusivement d’universel » a réitéré Alfred Taïnga Poloko.
 
Cette première session ordinaire de 45 jours d’intenses activités permettra aux conseillers d’échanger autour de cinq thématiques entre autres la présentation du projet de création de la banque du développement durable ; la politique nationale des Droits de l’Homme ; le notaire et la gestion de succession ; le nouveau guide normatif des emplois en République Centrafricaine et la présentation du rapport final de la gestion finance publique de la République centrafricaine.
 
Il est à noter que cette première session ordinaire du Conseil Economique et Social et environnemental a connu l’installation de deux nouveaux membres au Conseil Economique Social et Environnemental.

This post was originally published on AGENCE CENTRAFRIQUE DE PRESSE "AGENCE DE L'UNITE NATIONALE"- République Centrafricaine, Bangui